Le 7 octobre A.D. 1571 une flotte turque sous le commandement d’ Ali Pacha a attaqué l’Europe chrétienne pour y introduire le mahométanisme. Notre foi était défendu par la Ligue Sainte dont la flotte sous le commandement de don Juan de Austria comptait ? peine 210 bateaux pendant que les Turcs en avaient 300.

Le pape Pies V, inquiété par la menace, a invité tous les chrétiens ? dire le Rosaire pour sauver l’Europe. Son appel a été écouté et bientôt ‚toute’ l’Europe récitait le Rosaire.

Avec l’aide de Sainte Marie et de son Fils, les chrétiens ont vaincu les Turcs dans la bataille ? Lepanto.

En souvenir de cet événement a été instauré la fęte de Notre-Dame du Rosaire le 7 octobre.

Le 22 – 25 février 1986 dans la capitale des Philipinnes, Manille, dans l’Allée de la Révélation des Saints a eu lieu une révolution en paix. La route entourant la ville est devenue le lieu de la révélation du pouvoir des saints. Quand le dictateur F. Marcos a dissout le parlement et a commencé des arrestations, une partie des gens s’est révolté et ils ont refusé d’obéir. Ils savaient pourtant que seuls, ils n’ont pas de chances. Ils ont demandé l’aide au cardinal J. Sina, primat de Philipinnes. Le cardinal s’est enfermé pour une heure et demie dans sa chapelle. Quand il est sorti, il a invité les gens par la radio catholique de sortir dans la rue et de défendre leurs amis. Les gens l’ont entendu et ils ont répondu. En quelques heures, 2 millions de personne se sont présentés dans l’Allée de la Révélation. Ils avaient peur mais ils trouvaient que c’était leur devoir. Apr?s 4 jours, dans la rue, sont arrivés des chars qui se sont dirigés directement vers la foule. 2 millions de gens pâles et tremblants se sont mis ? genoux . Ils ont soulévé leurs chapelets et ils ont commencé ? dire le Rosaire. Les chars se sont arrętés devant la foule disant la pri?re. Apr?s un moment, les soldats se sont ralliés ? la foule, de męme des escadrilles d’aviation. Alors, on a donné ordre de disperser la foule avec du gaz. Mais la direction du vent a changé et ceux qui l’ont envoyé ont eux-męmes commencé ? tousser et ? se sauver. Le dictacteur était vaincu par le pouvoir de la pri?re.